Jaguar XE : Avis et Performances

Enervé de voir les allemands monopoliser le haut de gamme, jaguar a pris son temps pour lancer la xe. construction en alu, châssis élaboré, l’anglais n’a pas mégoté … ne manque à cette xe qu’un zeste d’émotion.

Avec son train avant précis et efficace, doublé d’un arrière stable à haute vitesse et agile juste ce qu’il faut quand les virages se resserrent, cette XE montre le talent nécessaire pour aller enquiquiner les Audi A4, Mercedes Classe Cet BMW Série 3. Et comme elles, l’anglaise peut aussi compter sur un châssis sport voire une suspension pilotée optionnelle. Grâce à elle l’amortissement se fait très progressif. Ainsi, la Jaguar surpasse ses rivales en confort et en efficacité dès que la chaussée se dégrade.

Le tout sans jamais être ferme, hormis quelques trépidations sensibles aux basses vitesses. Une option à recommander, sinon, la suspension classique, typée confort, retombe dans les travers des allemandes avec d’amples mouvements de caisse. Ce qui secoue les occupants et diminue la tenue de route. On regrette toutefois que la direction à assistance électrique ne procure pas un bon ressenti de l’adhérence. Dans ce châssis d’excellent niveau, le nouveau 2.0 diesel lngenium made in Jaguar, qui fournit 180 ch et 430 Nm de couple, se révèle à la hauteur, surtout accouplé à la boîte automatique « 8′; qui gomme

Son creux de couple sous 1 600 tr/mn. Car la boîte mécanique 6 vitesses, à l’étagement trop long (moins de 2000 tr/mn à 130 km/h … ) associée à un embrayage vraiment ferme, manque d’agrément. Reste que cette boîte automatique rétrograde toujours trop tard au freinage en mode D, et que son mode S privilégie les hauts régimes. Seule solution pour que cette boîte s’adapte au relief et au style de conduite: activer le mode Dynamic. Alors, ce 2.0 D, grondant à l’accélération, vibrant au ralenti et au redémarrage de son « stop &start », fournit de bonnes performances, même si on attendait mieux de cette XE prétendue légère grâce à sa construction à 75 % en alu – 1 675 kg mesurés, c’est plus que les 1 664 kg d’une BMW 420d Gran Coupé auto.

Dans la même veine, cette Jaguar avoue un coffre et une habitabilité simplement dans la moyenne. Enfin, le dessin de la planche de bord impersonnel et manquant de chaleur anglaise nous laisse perplexes. Sans oublier quelques plastiques durs … déplacés ici.

 

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *