Mercedes classe E : Avis et performances

Le break mercedes classe E se dote du diesel 2.0 et de toutes les assistances à la conduite de la berline. de quoi rester un ténor de la catégorie avec un subtil mélange entre charme et charge utile. mais le tarif est à la hauteur …

S ur une simple impulsion du clignotant, le break Classe E change de voie sans intervention du conducteur pour dépasser un camion. Soudain, une zone de travaux limitée à 80 km/h s’annonce. La voiture s’y conforme, là encore, toute seule. Cependant, les marquages au sol altérés troublent les assistances de bord, qui ne savent plus à quelle ligne se vouer. li est plus que temps de reprendre le contrôle et de mettre fin à cet épisode de conduite autonome 1 Autant dire que le système Drive Pilot optionnel, tant vanté par Mercedes-Benz, ne doit jamais échapper à votre vigilance. Dans sa vocation de robot à quatre roues, le break Classe E a encore des progrès à accomplir. En revanche, il excelle dans celle de croiseur d’autoroute.

Le nouveau moteur diesel 2.0 de 194 ch marque un vrai progrès par rapport à l’ancien 2.1. Encore un peu bruyant à froid, il se montre beaucoup plus silencieux qu’auparavant une fois à température. Cou pieux et volontaire, ce bloc montre également un appétit raisonnable avec une moyenne de 7,21/100 km. Un bonheur ne venant jamais seul, le Classe E forme un couple bien assorti avec la transmission à 9 rapports, douce et rapide. Dommage, cependant, que Mercedes ait cédé à la mode des petits réservoirs (50 1): moins de 700 km d’autonomie pour un break routier diesel, c’est peu. À l’intérieur on retrouve la planche de bord à deux écrans inspirée de celle de la Classe 5. C’est flatteur mais il est regrettable que le système multimédia réclame du temps pour être apprivoisé. Sans surprise pour un véhicule de 4,93 m de long, les passagers arrière sont choyés, sauf, comme souvent, celui du milieu.

Et, comme d’habitude avec les breaks Classe E, le coffre auquel on accède via un hayon électrique, ne fait pas dans la demi-mesure. Avec 420 dm3 mesurés, et 30 dm3 supplémentaires sous le plancher il ne risque pas l’indigestion de valises. Pour le « lourd’; le break Mercedes dispose d’une suspension pneumatique à l’arrière qui lui permet de conserver une assiette constante en charge. Bref, cette Étoile offre des prestations de première classe, mais cela se paie cher, avec un tarif de base dépassant les 50 000 €. Corn ptez 15 000 € de plus à minima si vous voulez grimper en gamme et à coups d’options vous offrir la vie de château!

 

 

 

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *